Debora Silva Maria

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Silva et Maria.

Cet article est une ébauche concernant une femme politique brésilienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Debora Silva Maria
Debora Silva Maria 02.jpg
Biographie
Naissance
Activité
MilitanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Debora Silva Maria est une militante des droits humains brésilienne, la fondatrice du mouvement Mães de Maio[1], qui dénonce et investigue indépendamment les cas de violences policières au Brésil[2]. Elle défend la démilitarisation de la police[3] et est contre la réduction de la majorité pénale (pt)[4].

Debora Silva Maria décide de mener la fondation du mouvement Mães de Maio en mai 2006, à la suite du meurtre de son fils, le nettoyeur public Edson Rogério Silva dos Santos, âgé de 29 ans, dans une station d'essence de Santos[1],[5]. Le meurtre est commis le 15 mai 2006, dans le contexte d'une série d'assassinats promus par la police, connu comme les Crimes de Mai[6],[7]

Mães de Maio est d'abord créé contre l'impunité des agents de police impliqués dans les assassinats de mai 2006. Aujourd'hui, des familles de victimes d'autres épisodes de violence policière au Brésil y participent aussi[3],[7],[8].

À cause de son rôle dans la défense des droits humains Debora Silva Maria reçoit le prix "Dandara dos Palmares", en 2016, par le Conseil municipal de la participation et du développement de la communauté noire (CMPDCN) et par la Coordination pour la promotion de l'égalité raciale et ethnique (Copire) de Santos[9], et, en 2013, est lauréate du Prix droits de l'homme (pt), dans la catégorie "Lutte contre la violence"[10]. Mães de Maio reçoit le Prix Santo Dias des droits humains en 2011, de la part du Comité pour la défense des droits de la personne humaine de l'Assemblée législative de l'État de São Paulo[11].

Prix

  • Prix Dandara dos Palmares, 2016[9].
  • Prix des droits humains 2013, catégorie "Lutte contre la violence"[12].

Notes et références

(pt) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en portugais intitulé « Debora Silva Maria » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b « Como se absolve um policial », sur HuffPost Brasil (consulté le )
  2. « Mães de Maio: a reação contra a violência do Estado », sur Brasil de Fato, (consulté le )
  3. a et b « "O Brasil é um produtor de mães de maio" », sur Portal Fórum, (consulté le )
  4. (pt) « Movimento Mães de Maio condena tentativa de votação da redução da maioridade penal na Câmara - Juventude », sur juventude.gov.br (consulté le )
  5. Lais Modelli De São Paulo para a BBC Brasil, « Os crimes que transformaram mães em ativistas contra a violência policial », sur BBC Brasil (consulté le )
  6. (pt-BR) « Série de reportagens traça um raio-X da impunidade e mostra casos de assassinatos nunca resolvidos - Notícias - R7 Cidades », sur noticias.r7.com (consulté le )
  7. a et b (pt-BR) « Fundadora do Mães de Maio conta como transformou em luta a dor pelo assassinato », Agência Brasil - Últimas notícias do Brasil e do mundo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Graça, Alice. Da casa às ruas: o movimento de mães em São Paulo. [S.l.]: Mestrado UNIFESP.
  9. a et b (pt) « Primeira edição do Prêmio Dandara reconhece mulheres ‘guerreiras’ », sur Prefeitura Municipal de Santos (consulté le )
  10. (pt-BR) « Em prêmio de direitos humanos, Movimento Mães de Maio defende desmilitarização da polícia », EBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (pt-BR) « Prêmio Santo Dias tem cinco vencedores », Jusbrasil,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (pt-BR) Link e Cérebro | Internet Solutions, « IBDCRIA - ABMP | Conheça os vencedores do Prêmio Direitos Humanos 2013 », sur IBDCRIA - ABMP | Conheça os vencedores do Prêmio Direitos Humanos 2013 (consulté le )
  • icône décorative Portail du Brésil
  • icône décorative Portail des droits de l’homme
  • icône décorative Portail de la police